lundi 29 février 2016

Ouverture de l’exposition « CHAMPS/CONTRE-CHAMPS » 2016, à Guingamp

Le centre d'Art GwinZegal vous invite à l’ouverture de l’exposition « CHAMPS/CONTRE-CHAMPS » 2016  le vendredi 11 mars à 18h30.


Le XXe siècle aura connu une de ses révolutions les plus significatives : la lente disparition de la civilisation paysanne. Les agriculteurs représentaient 50 % des actifs en 1870, ils sont aujourd’hui moins de 4 %. La modernisation des techniques a radicalement bouleversé leur mode de vie, qui n’a plus rien à voir avec celui des paysans d’antan. Le visage de la campagne, mais aussi, dans une plus large mesure, nos modes de vies se trouvent également profondément bousculés par la course frénétique des révolutions numériques, technologiques et maintenant biotechnologiques. Rendre compte de ces évolutions et de leur complexité par des expositions, films, débats, tout en les inscrivant dans l’histoire longue, tel est depuis l’origine le projet de Champs/Contre-champs.
L’exposition Deposit du photographe suisse Yann Mingard présente une enquête photographique menée pendant quatre ans sur la conservation des patrimoines humains, animaux et biologiques, et nous interroge sur la sous-jacente question éthique de leur contrôle et de leur marchandisation. 

À la médiathèque et au théâtre place est faite à la littérature, avec trois propositions : Le Cycle du pays natal, d’Armand Robin, autour de son village natal du Centre-Bretagne ; un ensemble de photographies du poète suisse Gustave Roud, évoquant le quotidien des paysans vaudois ; et enfin une lecture-performance autour du livre Louons maintenant les grands hommes, de Walker Evans et James Agee.

Champs/Contre-champs s’est également étoffé avec la mise en place de plusieurs résidences d’artistes, comme celle d’Isabelle Vaillant, dont le résultat sera présenté au [Studio]GwinZegal. Isabelle Vaillant dresse le portrait sensible d’Hubert Forget, curé à la campagne.

Texte GwinZegal 

« CHAMPS/CONTRE-CHAMPS » 2016 
le vendredi 11 mars à 18h30
à l'Espace François Mitterrand, Guingamp en présence des artistes
Yann Mingard 
Espace François-Mitterrand
Isabelle Vaillant 
Studio GwinZegal
Armand Robin et Gustave Roud
Médiathèque de Guingamp
Exposition du 12 mars au 7 mai 2016
Espace François-Mitterrand (1, place du Champ au Roy, Guingamp)
[Studio]GwinZegal (3, rue Auguste Pavie, Guingamp)
Ouvert du mercredi au dimanche, de 15h à 18h30, vendredi de 10h à 12h et de 15h à 18h30
Médiathèque de Guingamp (Place du Champ au Roy)
Du 12 mars au 30 avril. Ouvert le mardi de 12h à 18h, le mercredi et le samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h, le vendredi de 10h à 12h et de 15h à 19h.
En dehors de ces horaires, des visites gratuites sont organisées pour les groupes en nous contactant au préalable. tél. : 02 96 44 27 78 - info@gwinzegal.com

jeudi 18 février 2016

Solidaire avec l'entreprise Saint-Mamet !

Ceci n'est pas de la publicité, mais une action de solidarité, pour que ne partent pas en déconfiture les actions de ces salariés qui travaillent à faire de la qualité tout en respectant l'environnement.

Bon courage à tous !

"Chez St Mamet, nous croyons qu'il faut favoriser la distribution de fruits de qualité, les savoir-faire générationnels d'une agriculture respectueuse de l'environnement. St-Mamet ce ne sont pas que des fruits. Ce sont aussi des arboriculteurs et des emplois dans le Sud de la France. Battons-nous et sauvons St Mamet ! ", explique l'entreprise sur sa page Facebook.

Pour en savoir plus : c'est ICI

" Sauvons nos arboriculteurs ", c'est le slogan de la campagne lancée par St Mamet sur Facebook.

mardi 9 février 2016

Taste of Paris au Grand palais

Taste of Paris revient au Grand Palais pour une seconde édition, du 11 au 14 février 2016. Déjà présent dans 23 villes, cet événement se définit comme LE festival des chefs et des gourmets. 
Le principe ? Pendant 4 jours, on déguste le meilleur de la gastronomie dans un seul lieu, réunis dans le plus bel écrin de la capitale.
Initié à Londres en 2004, le festival Taste ne pouvait pas échapper à Paris, la capitale mondiale de la gastronomie. Pour cette édition, 18 chefs parisiens ont répondu à l'appel et présenteront le meilleur de leur cuisine au coeur du Grand Palais. Au final, 18 restaurants éphémères où chacun pourra déguster en petites portions des plats gastronomiques et des plats signature, ces incontournables qui font la renommée internationale des chefs présents.
Taste of Paris, le salon culinaire au Grand Palais
image: http://cdn.sortiraparis.com/images/400/22235/122734-taste-of-paris-le-salon-culinaire-au-grand-palais-2.jpg


Pour cette édition de Taste of Paris 2016, on retrouvera :
  • Alain Ducasse et Romain Meder (Alain Ducasse au Plaza Athénée)
  • Guy Savoy (Guy Savoy)
  • Thierry Marx (Mandarin Oriental)
  • Frédéric Anton (le Pré Catelan)
  • Stéphanie Le Quellec (La Scène - Prince de Galles)
  • Pierre Sang Boyer (Pierre Sang on Gambey)
  • Julien Dumas (chef exécutif du Lucas Carton)
  • Juan Arbelaez (Plantxa)
  • Thibault Sombardier (Antoine)
  • Kei Kobayashi (Kei)
  • Riuji Teshima (Pages)
  • Rafael Gomes (chef exécutif de Mauro Colagreco à Grand Cœur)
  • Nicolas Beaumann (Maison Rostang)
  • Sébastien Gravé (Pottoka)
  • Hervé Rodriguez (MaSa) 
  • le chef pâtissier Yann Couvreur

Taste of Paris, le salon culinaire au Grand Palais
image: http://cdn.sortiraparis.com/images/400/22235/122750-taste-of-paris-le-salon-culinaire-au-grand-palais-18.jpg


Taste of Paris n'est pas un salon ordinaire, dans le sens où il ouvre uniquement aux heures de repas. On y vient déjeuner de 11h30 à 16h, ou dîner de 19h à 23h30.  Ici, l'idée n'est pas de s'installer à une table pour déguster la cuisine d'un excellent chef (autant aller dans son propre restaurant), mais bien de picorer des petits formats à droite et à gauche pour découvrir tout le potentiel des chefs parisiens. On pourra ainsi goûter 3 à 4 plats représentatifs de la cuisine de chaque chef et découvrir les "Secrets de Chefs" lors de cours de cuisine interactifs, présentés pendant la durée du salon.

Read more at http://www.sortiraparis.com/hotel-restaurant/restaurant/articles/78674-taste-of-paris-2016-la-gastronomie-au-grand-palais#i5e3rpLx6kc9Sue7.99

dimanche 7 février 2016

Kunafa ou kenafeh كنافة

Voici une recette de dessert pour terminer l'atelier sur la cuisine syrienne de Inas. C'est une pâtisserie à base de semoule et de fromage (ricotta et mozarella). A servir tiède ou chaud.

Ingrédients :

Pour la pâte :
500g de semoule moyenne ou fine
250g de beurre doux fondu
1 verre de lait
1 sachet de levure de boulanger
1 cuillère à café de cannelle

Pour la farce :
250g de ricotta
250g de mozarella

Pour le sirop :
2 cuillères à café de jus de citron
250g de sucre
1 verre d'eau
2 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger

- Préparation de la pâte :
Faites tiédir le lait dans une casserole avec le beurre, jusqu'à ce que celui-ci soit fondu. Dans une jatte, mélangez la semoule à la levure et versez le lait tiède sur la semoule. Laissez au repos au moins 1/2 heure, dans un endroit chaud. L'ensemble doit gonfler.

- Préparation du sirop :
Dans une casserole versez le sucre, le jus de citron, l'eau et l'eau de fleur d'oranger et laissez épaissir sur feu doux pendant un quart d'heure à vingt minutes. Vous devez obtenir un sirop assez épais.
- La farce se compose des deux fromages - Coupez la mozzarella en lamelles fines.

Montage de la pâtisserie :
- Dans un plat assez profond, étalez, en la tassant bien, une couche, d'environ un centimètre de semoule. Appliquez ensuite la ricotta - (Inas utilise une poche à douille), puis placez les lamelles de mozzarella de manière régulière. Recouvrez le fromage du reste de semoule. A l'aide du plat de la main, façonnez des petites plaques de semoule que vous collez les unes aux autres au fur et à mesure dans le plat, jusqu'à recouvrir intégralement le fromage.

Cuisson : Placez à four chaud pendant 20 minutes (th 200). La semoule doit prendre une couleur brun clair. Puis appliquez le sirop sur la pâtisserie et remettez au four dix minutes.

Un grand merci à Inas qui s'est rendue gentiment disponible afin de nous faire partager ses recettes. Au plaisir de vous voir au prochain atelier qui nous emmènera ... en Inde cette fois. A bientôt !

vendredi 5 février 2016

Le houmous الحمص


Le houmous (mot qui signifie "pois chiche" en arabe) est une préparation du Proche Orient, composée essentiellement de purée de pois chiches et de tanina ou tahiné (purée de sésame).

Voici la recette d'Inas, réalisée en atelier :

Ingrédients :

- 400g de pois chiches cuits et égoutés
- 1/2 verre d'eau
- 1/4 de verre de tahina
- 2 cuillère à soupe de jus de citron
- 1/2 cuillère à café de poudre de cumin
- du sel

Au moment de servir :
- quelques tranches de pain (grillées pour Solven)
- un peu d'huile d'olive
- une pincée de paprika

Egouttez les pois cuits, rincez-les bien (si ce sont des conserves). Mixez-les, de manière à obtenir une pâte souple et fine. Ajoutez tous les autres ingrédients ; remixez et servez accompagné d'un filet d'huile d'olive, de quelques pincés de paprika, en tartinade sur du pain.

Les infos en plus : 
Le tahina est bon pour la gorge et les toux résistantes
Le cumin est un excellent digestif
Si vous utilisez des pois chiches crus - attention à la préparation : vous devez laisser les pois recouverts d'eau se réhydratés et gonfler, au moins vingt quatre heures - en changeant l'eau au moins une fois. 
Afin d'accélérer la cuisson, ajoutez à l'eau une bonne pincée de bicarbonate ou du wakamé (on n'oublie pas l'atelier algues de Thierry !)

Tabbouleh ou تبولة (tabūlah)


 Le taboulé est une salade, cuisinée en Syrie et au Liban, à base principalement de persil, de tomates, de salade et de boulghour.

Inas, nous l'a fait découvrir, voici sa recette :

Ingrédient /

- Une très grande botte de persil
- une salade, type iceberg
- une botte de menthe fraîche
- une petite botte d'oignons
- 1 kg de tomates
- 1 citron
- 50g de boulghour 
- du cumin en poudre, du sel, de la menthe séchée

Les herbes - le persil, la menthe, la salade sont finement ciselés . L'oignon est, émincé. 
Le zest du citron est prélevé et le citron, comme les tomates, découpé en petits dés.
Ces ingrédients sont ensuite mélangés dans un grand saladier avec 50 grammes de boulghour, du sel, de la menthe séchées en poudre, du cumin (1/2 cuillère à café).

Cette salade se déguste bien fraîche ; toute seule. Elle peut être intégrée à un sandwich classique, un pain à pita ...

L'ensemble des ingrédients s'équilibrent parfaitement ... un régal !