samedi 28 mars 2015

GWINZEGAL présente : CHAMPS / CONTRE - CHAMPS # 5 à Guingamp et nous offre la possibilité de nous interroger sur la place des animaux dans les modes de production d'aujourd'hui ...


Le Centre d’Art GwinZegal en partenariat avec l’Association Double-vue, l’Association l’Image qui parle, village magazine, le réseau Au fil de l’eau / Pays de Guingamp présentent 
                                  Champs / Contre-champs # 5
                          du 4 avril au 17 mai 2015
avec des photographies et films de Henk Wildschut (Food), Pierre Liebaert (Macquenoise), Daniel Michiels ( les Ardennes belges) et Patrick Prado (Un secret bien gardé - Basculement N°1) 
à l'Espace François-Mitterrand Mairie / 1, place du Champ au Roy / Guingamp
Heures d’ouverture de l’exposition : mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 15h30 à 18h30 et le vendredi de 10h00 à 12h00 en dehors de ces horaires des visites sont organisées pour les groupes en contactant au préalable le centre d’Art GwinZegal Renseignements : 02 96 44 27 78

Henk Wildschut, Examen, Amsterdam, Mars 2012

Vernissage le vendredi 3 avril à 18h
le samedi 18 avril de 13h30 à 21h journée de rencontres et de débats animée par Sylvie Le Calvez de Village Magazine avec notamment Jocelyne Porcher, Patrick Prado.

Théatre du Champ au Roy - 1, place du Champ au Roy / Guingamp - Inscription et programme : 0296442778
le dimanche 17 Mai à 17h projection / conférence autour de Dorothea Lange
La Fabrique à Parole - 2, rue de Run Baëlan / Paimpol- renseignements auprès de Patricia Le Calvez au 0661221148

Le Centre d’Art GwinZegal a reçu le soutien de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas pour l’exposition Henk Wildschut.
La Fondation d’entreprise Hermès accompagne le Centre d’Art GwinZegal dans son développement.
Champs / Contre-champs bénéficie du soutien de la DRAC Bretagne, de la Région Bretagne, du Conseil Général des Côtes d’Armor, de la Ville de Guingamp, du Pays de Guingamp, de Village Magazine

L’Espace Mitterrand proposera trois regards de photographes, Henk Wildschut, Pierre Liebaert et Daniel Michiels, sur un monde rural qui se déploie dans une proximité géographique entre les Pays-Bas et la Belgique. Au-delà du parti pris de chacune des écritures représentées, rien ne saurait paraître plus dissemblables que ces trois univers. Le spectateur ne peut qu’être saisi par l’écart entre ces trois mondes. Dans une même temporalité se côtoient, une agro-industrie construite autour de la production de masse et de technologies que ne renieraient pas les auteurs d’anticipation du siècle passé, le quotidien des habitants(e)s des Ardennes belges, un territoire géographiquement « décentré », témoignage d’un mode de vie et de production agricole que d’aucuns auraient pu croire immuable mais en passe d’être supplanté par un modèle intensif, plus « moderne » et enfin un face à face sensible mais d’une certaine noirceur, entre une mère et son fils qui vivent à la marge dans un environnement rural contemporain. Ce qui frappe cependant dans ces trois travaux est la place de l’animal et du rapport de domination et d’une certaine violence qui prédomine entre le monde des humains et celui des animaux. Plus « policé » en apparence dans le monde de l’agro-industrie saisi par Henk Wildschut, plus archaïque dans les univers de Pierre Liebaert et Daniel Michiels, ce « face à face » avec l’animal interroge notre propre humanité, mais aussi le rapport au vivant que nous voulons pour demain.

Le lien avec l'association GWINZEGAL