vendredi 5 août 2011

La culture en lasagnes : gain de temps et recyclage

L'art du jardin en lasagnes
L'art du jardin en lasagnes
JP Collaert

La culture en lasagnes consiste à superposer différentes couches végétales afin de créer un sol riche en humus et matières organiques. Cette culture permet d'utiliser son compost, mais aussi de gagner du temps car elle évite un travail en profondeur de la terre - elle permet également une culture sur des sols pauvres.

Ci-dessous : cucurbitacées cultivées en lasagnes
dans le potager de Chaumont Sur Loire


Matériaux de base : cartons, journaux
Matériaux verts (matériaux riches en azote et en eau) : tonte fraîche d’herbe, laine brute, épluchures, mauvaises herbes (ne pas mettre les coriaces, ni les racines : chiendent, potentille rampante et liseron), petits morceaux de taille d’arbustes, marc de café, algues déposées sur la grève, plumes, fougères ou prêles fraîches, fumier frais.
Matériaux bruns (matériaux riches en carbone et secs) : papier, paille et foin, feuilles mortes, aiguilles de conifères, orties, fougères ou prêles sèches, marc de fruits (raisin, pomme, poire), terre des pots de fleurs, sciure ou copeaux de bois, litières des animaux, terreau et compost.

Comment préparer son terrain ?
Il faut tondre l’herbe pour bien placer les cartons.
N’employez bien sûr aucun désherbant d’aucune sorte (et surtout pas le soit disant écologique RoundUp de Monsanto).
Délimiter la zone avec des piquets pour une forme à côtés droits, avec une corde ou un tuyau d’arrosage pour une forme ondulée.



1. Poser les cartons bien à plat sur l’emplacement, en débordant largement, les faire chevaucher pour ne laisser aucun trou ; ajouter des journaux déployés et mouiller. Pour bien stabiliser les cartons, déposer une couche de tonte d’herbe.

2. Commencer par les matériaux bruns les plus grossiers : broyat de branches, paille, feuilles mortes... le tout bien humidifié (environ 8cm)

3. Ajouter les matériaux verts (environ 5cm)

4. Ajouter les matériaux bruns les plus fins : feuilles, paille ou foin, feuilles bien décomposées, marc de fruits, fumier... (environ 8cm)

5. Couvrir complètement avec du compost bien mûr et du terreau, y compris les côtés (environ 8cm)

6. Arroser en pluie fine

Remarque : utiliser ce qu’on a : tout ce qui est dit ici ou ailleurs est à suivre selon ce qu’on a sous la main, les couches de matériaux peuvent être plus alternées et donc plus fines, à chacun de voir.

Le mieux est d'attendre la chauffe du tas pendant environ 15jours avant de planter.


Vous prendrez bien un tasse de thé ? ... Ou d'autre chose !

L'Agastache

Certaines plantes sont curieusement peu connues des jardiniers. Tel est le cas de l'agastache, une vivace pourtant facile à vivre, des plus décoratives, dont le parfum prononcé attirera tout un petit monde volant dans votre jardin. A découvrir sans tarder...

Agastache


Les agastaches sont des vivaces herbacées de la famille des Lamiacées. Il en existe environ 30 espèces, cultivées comme plantes ornementales, mais également aromatiques et condimentaires en Asie et en Amérique du Nord.

Elles forment des buissons de 30cm à 4m de haut selon les espèces, au feuillage vert à vert-gris, les feuilles ovales étant portées en paires opposées.

Une remarquable floraison

De juillet à octobre, les agastaches produisent de magnifiques épis floraux constitués de petites fleurs tubulaires groupées en verticilles. Leurs couleurs sont variables, passant du mauve lavande au rouge en passant par les roses, l'orangé ou le blanc.

Apiculture et jardin naturel

A noter : l'agastache est une plante mellifère. Ses épis sont en effet très appréciés des abeilles, des papillons et des insectes pollinisateurs en général. Un bon point pour l'apiculture, et plus généralement pour tous ceux qui souhaitent encourager la biodiversité.


agastache feuilles

L'agastache est une vivace peu exigeante, très rustique à semi-rustique selon les espèces. Les moins rustiques devront simplement être abritées des vents froids. Un paillage de protection peut également être utile.

Elle s'accommode d'à peu près tous les sols, y compris calcaire ou argileux, même si elle préfère les sols riches et bien drainés.

Il faudra lui donner une exposition ensoleillée pour qu'elle s'épanouisse au mieux.

Multiplication

L'agastache produit des graines très fines en grande quantité; elle a ainsi une propension au semis naturel qui peut la rendre un peu envahissante.

L'hybridation est spontanée : gare aux mélanges si votre objectif est de conserver des variétés pures.

Vous pouvez faire vos propres semis à chaud début mars; le bouturage de tiges semi-ligneuses en août est assez simple à réussir.

Une aromatique à découvrir

L'agastache, parfois dénommée "thé mexicain", possède un parfum très marqué. Froissé, son feuillage exhale une senteur assez forte proche de la menthe; les fleurs sont à la croisée des chemins entre anis, menthe et réglisse.

C'est la raison pour laquelle elle attire une multitude d'insectes volants.

Outre les thés et autres tisanes, on pourra également employer les feuilles d'agastache pour parfumer crudités, salades, sauces pour les poissons ou même gâteaux.