jeudi 27 août 2009

A Niedermorschwihr, la maison FERBER

Il était une fois un village dans les vignes, en Alsace ...


Dans ce village une enseigne, ... sur cette enseigne un bretzel et un kougelhopf ...


Sous cette enseigne, une maison : la maison Ferber ou les Trois épis, pâtisserie-épicerie ...



A la tête de cette maison une dame : Christine Ferber, maîtresse es confitures, pâtisseries diverses et variées d'Alsace de préférence ... et auteure de livres fabuleux sur les confitures et les douceurs (voir extrait de sa bibliographie ci-dessous).


Et dans la boutique : des pots et des pots ...


Et une bonne occasion de vous livrer la recette traditionnelle du kougelhopf,


mais avant, un peu d'histoire :
Le fameux gâteau change de nom selon les régions et les pays. Différentes orthographes sont également utilisées: kouglof, kougelhof, gougelhof, gougelhopf, kougelhopf.
Dans le Palatinat, le kouglof est appelé «bonnet de turc», en référence à sa forme, comme l'atteste une encyclopédie datant du milieu du XVIIIe siècle. Aux Pays-bas, c'est tout simplement un «turban». En France, la recette du gâteau fut introduite à la cour de Versailles par la reine Marie-Antoinette qui contribua à la mode de cette pâtisserie. En Alsace, cette sorte de brioche aux raisins, moulée en couronne, est devenue une friandise traditionnelle que l'on savoure le dimanche en famille au petit-déjeuner.

La forme du moule avec une cheminée centrale n'a pas changé depuis le XVIe siècle. Le principe est ancien. Ce type de moule est connu depuis l'époque romaine. La cheminée garantit une diffusion régulière de la chaleur au cœur de la pâte.

Source: Betty Bossy (historienne)



Recette de Christine Ferber ICI ou ci-dessous :
La recette dite "à l'ancienne", tirée de "Le livre de cuisine des alsaciennes"
de S. Roth :

- 500g de farine,
- 25g de levure de bière,
- 25cl de lait,
- 90g de sucre,
- 2 œufs,
- 5g de sel,
- 200g de beurre,
- 75g de raisins secs,
- 50g d'amandes entières.
- 1cuillerée à soupe de kirsch (facultative)
Dans la moitié du lait tiédi, délayez la levure, 1 pincée de sucre, 3 cuillerées à soupe de farine et faites un levain. Laissez lever au chaud pendant 15 minutes.
Dans une terrine, mélangez la farine, le sucre, les œufs, le reste du lait tiède, le sel et battez ce mélange à la main en pâte bien aérée.
En dernier ajoutez le beurre ramolli (non fondu) puis le levain, qui aura doublé de volume. Continuez à battre puis ajoutez les raisins.
Beurrez un moule et garnir chaque cannelure d'une amande. Déposez-y la pâte et laissez reposer ; elle va monter jusqu'au bord.
Dans le four à 180-190°, faites cuire le kougelhopf pendant 50 minutes environ.
Après refroidissement démoulez et saupoudrez de sucre glace.

Madame FERBER encourage l'association pour sa deuxième "saison" qui va bientôt démarrer !
Merci  Me FERBER






7 commentaires:

Katell a dit…

C'est super le tourisme culinaire!

la bouilloire bavarde a dit…

comment résister à un tel gâteau que j'essaie de faire aussi souvent que je peux avec ma version perso mais qui ne fait pas un pli à la maison.
merci
bon week-end

Wimzie a dit…

C'est avec plaisir que je découvre votre site!

Amitiés,

Wimzie xxxx

de chez

http://www.delicesetconfession.blogspot.com/

En Bout de Table a dit…

Merci à toutes les trois pour vos messages ; à bientôt

Anonyme a dit…

Chere Christine Ferber,
J'aimerais venir vous amener mes filles pour un atelier-cuisine.
Comment s'y prendre et quand cela a-T'il lieu?
Quels sont vos tarifs ainsi que la durée de ces ateliers?
Merci.
Sophie

Anonyme a dit…

Bonjour faut il déduire les 3 cuillères a soupe des 500gr de farine cordialement

L'association En Bout de Table a dit…

Oui, cette quantité de farine fait partie des 500g.