vendredi 31 juillet 2009

Comment récolter les herbes ou l'art de l'herbotiser

Les vertus des herbes séchées ou le pouvoir des fleurs ne sont plus à démontrer (voir, par exemple l'ouvrage de Jean Marie Pelt ci-dessous).

Un petit jardin, voire deux ou trois pots suffisent à cultiver quelques plantes aux qualités culinaires voire médicinales.
Herboriser en bordure des chemins (non pollués), dans les prairies ou en forêt est possible bien sûr, mais nécessite une vraie connaissance des plantes. Le risque d'erreur d'identification est énorme pour certaines variétés et parfois la confusion peut être fatale.
Si vous n'arrivez pas à reconnaître une plante ne la ramassez pas.
De plus, certaines espèces sont protégées : pas touche dans ce cas !

Voici quelques conseils pour bien récolter et conserver les plantes reconnues, dont vous utiliserez les saveurs ou les principes actifs en tisanes par exemple.

1 - Identifier la plante.
2 - Cueillez les sommités lorsque les plantes sont en pleine croissance, au printemps ou en été.
3- Récoltez le matin tôt, lorsque la luminosité n'est pas encore trop forte. Les huiles sont ainsi plus concentrées. Il faut attendre cependant que la rosée ait séché, pour éviter les moisissures.

Le séchage a pour but d'évaporer la grande quantité d'eau contenue dans les plantes ( jusqu'au huitième de leur poids). C'est parfois un échec en cas de grande humidité de l'air.
Vigilance et patience donc pour cette opération délicate qui vise à garder couleur, saveur et arôme des végétaux.

4 - En saison sèche et chaude, les herbes peuvent être rassemblées en petits bouquets et mis à sécher suspendues la tête en bas, dans un endroit bien aéré à l'abri du soleil et de la poussière.

- En cas de forte humidité de l'air, mieux vaut les étaler sur une table ou une étagère entre deux feuilles de papier absorbant ou dans une mousseline. Les herbes devront être remuées tous les jours.


Où faire sécher ?

Une pièce ombragée, un placard, une serre, un grenier chaud, une remise aérée ou un cabanon ventilé.
Les herbes peuvent également être séchées dans un four : sans dépasser 32°, les deux premiers jours puis 25° jusqu'au séchage complet (pendant 2 à 3 jours de plus !).

Combien de temps dure le séchage ?

Normalement, une semaine de séchage suffit. Au delà de cette durée, on peut estimer l'opération ratée, la plupart des plantes moisissent.

Stocker les herbes séchées.

Une fois les herbes bien sèches -elles sont devenues cassantes- elles peuvent être rangées dans des sacs en papier (type sachets à pain) ou dans des pots en verre ou en plastique. On les conservera à l'abri de la lumière, toujours avec le soucis d'en garder les couleurs.

4 commentaires:

Katell a dit…

Nous avons fait sécher la citronnelle dans les chambres: non seulement cela chasse les moustiques mais en plus cela permet de récupérer de quoi faire d'excellentes tisanes :-D

brigitte a dit…

Et en plus cela sent bon !
Ce matin c'était la collecte de la menthe apaisante et odorante.

Anonyme a dit…

Chez nous à demain le ramassage des plantes !!!!! Qu'est-ce qu'il pleut !
Mf je garde ces conseils sous laz main . merci !

brigitte a dit…

Ici, à Saint-Agathon/ et Guingamp ce n'est pas terrible non plus. La dépression va passer !!!