samedi 30 mai 2009

Attention route bourrachée !

Où l'on apprend comment garder les jeunes plants de salade tendres et frais à l'abri des "vilaines" limaces.


1°) Connaître son "ennemie" :

La limace et sa peau du dessous fine et lisse n'apprécie pas les piquants et les matières rugueuses. La preuve : la limace ne s'attaque jamais aux courges, aux feuilles particulièrement bien armées "d'aiguilles".

Photo Wikipedia

2°) Chercher les plantes susceptibles de jouer pour nous les palissades rugueuses.

La bourrache, amie des tisanes d'hiver à rhumes, correspond au casting.
On ne va prendre que les feuilles du bas, celles justement qui empêchent les petits pois ou les haricots de pousser à l'aise.



3°) Monter le camp des petites salades tendres et fraiches, à l'aide de la solide et rugueuse bourrache.



Un petit côté land art s'installe au potager.


Merci la bourrache !


Salades+limaces+granules+oiseaux = catastrophe ! Des chercheurs ont découvert que les granules dont certains jardiniers se servent pour chasser ou tuer les limaces rendent certains oiseaux aveugles.
Attention donc à l'utilisation de ces produits qu'on nous présente souvent comme inoffensifs !

Mettez-vous au land art dans votre potager ; les oiseaux vont adorer !

mercredi 27 mai 2009

La daube de poulpe du capitaine Nemo

Sait-on que le capitaine Nemo affectionnait les poulpes, ces céphalopodes aux tentacules gracieuses dont les ébats subaquatiques, observés depuis le hublot panoramique du Nautilus, charmaient l'esprit et distrayaient la mélancolie ? Nemo ne laissait à personne, pas même à son maître coq, le soin de réaliser cette recette, pour laquelle il se faisait livrer en grand secret sur quelque île mystérieuse des barriques d'un excellent muscadet du pays nantais, le pays de son créateur et biographe attitré.

Dessin tiré de julesvernenews.blogspot.com/

La daube de poulpe du capitaine Nemo :

Ingrédients, pour 4 personnes


- Un poulpe d'environ 1 kilo
- 1 bouquet garni
- 150 g de petit salé


- 2 oignons hachés
- 1 carotte en rondelles
- 3 tomates pelées et épépinées
- 4 gousses d'ail
- Sel, poivre
- Huile d'olive
- 1/2 bouteille de bon muscadet
- 1 petit verre de marc

Progression

- Vider et laver soigneusement le poulpe.
Le battre vigoureusement avec un maillet pour attendrir les chairs.*
Le couper en morceaux.
- Faire mariner les morceaux avec le muscadet, le marc et le bouquet garni pendant deux heures.
- Faire revenir à l'huile les oignons, la carotte et le petit salé coupé en fins lardons.
Ajouter les tomates, le poulpe et sa marinade, les gousses d'ail, saler, poivrer, cuire deux heures.
- Vérifier l'assaisonnement et servir.

* Astuce : Si l'on a congelé les poulpes pendant quelques mois, il sera inutile de les battre pour les attendrir.




Pour celles et ceux qui veulent plonger dans l'univers de Jules Verne :

http://www.nantes.fr/julesverne/actu_acc.htm ou cliquez sur l'image ci-contre.



Merci à Jean Pierre pour l'information sur ce musée de Nantes, dédié au grand écrivain.

vendredi 22 mai 2009

Petite cuisine au fond du jardin


de Martine CAMILLIERI, éditions Tana


Mettre le bout du nez dans les petits chef-d'œuvre des éditions Tana, c'est devenir fan toute de suite !



"Petite cuisine au fond du jardin" est écrit pour les petits "fous de food", voici un mode d'emploi pour faire soit même en toute simplicité (mais so chic quand même) sa petite cuisine et même ses petites réserves de légumes au fond du jardin.



Les enfants ont-ils le droit de jouer avec la nourriture ?
La question ne se pose plus !
Là ils ne jouent pas, ils préparent, ils créent, ils inventent, ils offrent !

Un livre à placer dans les petites mains, aux beaux jours (ouf, il fait beau !) pour avoir des heures de paix et surtout, des moments riches de partage avec les petits cuistots.

Seul hic : il faut un nain de jardin ! C'est dans le livre et il parait qu'il est indispensable (paroles d'enfants).

Bulles à Croquer 13/06 au 14/06/09


1er Festival de Bande Dessinée de la ville de Saint Brieuc.

Ce festival regroupe le 9ème art et l'art culinaire.

A cette occasion de nombreux chefs et auteurs seront présents :Emmanuel LEPAGE, Erik JUSZEZAK, Jean-Claude FOURNIER, Hervé BOIVIN,Laurent BORDIER,Gildas CHASSEBOEUF,Alain CORBEL,François DAVID, Renaud DILLIES, Stéphane DUVAL, FRACO HARDOC, Régis HAUTIERE, Christophe LAZE, Joël LEGARS, Erwan LE SAEC, LIDWINE, Marc LIZANO, Guy MICHEL, Michel PLESSIX, Patrick PRUGNE, Lucien ROLLIN, Anne ROUVIN, Fairhid ZERRIOUH.

Programme détaillé du 13 et 14 juin 2009.

- Horaires d'ouverture: de 10 h à 19 h pendant les 2 jours

- Rencontre avec les auteurs de BD (dédicaces)

- Animations et musique

- Parcours "Exposition originale" de planches dans les rues du centre ville de Saint Brieuc

- Exposition de planches dessinées des étudiants du Maryland Institute College of Art de Baltimore (Etats-Unis) en jumelage et partenariat avec l'Ecole Saint Luc de Bruxelles

- Foire à la BD (bouquinistes)

- Bourse d'échange pour les particuliers

- Animations pour les enfants

- Grand banquet dominical (sur réservation) sous les Vieilles Halles le 14 juin de 12 h à 14 h

Lieu : Saint Brieuc
Email : webmestre@bullesacroquer.net


bullesacroquer.net

mercredi 20 mai 2009

Atelier des goûters

Cet atelier, prévu le 23 mai, est reporté à l'automne prochain.
Nous en sommes désolés et vous remercions de votre compréhension.

A bientôt, peut être à la rencontre de la semaine prochaine (voir "l'association"), Brigitte.

Réunion de bilan et du futur !

L'association convie tous les bénévoles déclarés et encore "dans l'ombre" à se rendre
à la réunion prochaine :

LE MARDI 26 MAI, à partir de 20h00, à la salle des associations à Saint-Agathon
(en face de la salle des fêtes).

Cette rencontre a pour but de faire le bilan de la "saison" et de préparer la semaine du goût 2009, qui se déroulera le dimanche 11 octobre.

C'est avec plaisir que nous accueillerons vos idées, réflexions, interrogations et votre éventuelle participation en tant que bénévole ou acteur du marché des saveurs.

Apportez votre tasse pour partager une boisson chaude.

L'ail des ours, sauvage et délicieuse




C'est une plante de sous-bois frais et ombragés, à fleurs blanches de 20 à 50 cm de hauteur.

Lorsque son feuillage est légèrement froissé, elle dégage une forte odeur - caractéristique - d'ail.


Elle forme parfois de vastes colonies dans les sous-bois frais ou le long des ruisseaux.


Les feuilles apparaissent en février-mars et les fleurs d'avril à juin. La période de la récolte se termine avec les premières fleurs.



L'odeur et/ou le goût dégoûterait les herbivores de la manger.

L'ail des ours est une plante médicinale très ancienne connue des Celtes et des Germains.

On a retrouvé des restes d'ail des ours dans les habitations du Néolithique.

Ses feuilles se préparent sous forme de pesto, soupe ou comme épice dans des salades, des tisanes. On peut le cuire comme des épinards, le consommer sur des tartines, ou encore dans du yaourt nature. On en fait enfin un beurre assaisonné pour les grillades.

Depuis quelques années, l'ail des ours a retrouvé une popularité dans la cuisine du fait de sa haute teneur en vitamine C et de ses propriétés amaigrissantes.

Il est conseillé de manger le bulbe cru pour préserver la vitamine C. L'essence est utilisée comme rubéfiant en cas de rhumatismes.

Conseil de récolte et dangers de confusion :

Attention : Avant floraison, l'ail des ours peut être confondu avec le muguet de mai ou le colchique d'automne, qui sont tous deux très toxiques (éventuellement mortels). La distinction peut facilement se faire grâce à l'odeur aillée dégagée par les feuilles froissées de l'ail des ours uniquement.


Merci à Alexandre et à Elisabeth de m'avoir fait "rencontrer" cette plante et merci à Serena de m'en avoir fourni.

d'après Wikipédia .

Des timbres gourmands


Une petite lettre avec un joli timbre cela fait toujours plaisir (n'est pas Christophe !)

La poste présente sa nouvelle collection "La France comme j'aime", déclinée en 2 carnets et 24 collectors timbrés.
La collection commence en 2009 par l'exploration de la flore de France. Ce carnet La Flore du Nord, est composé de 6 feuillets de 2 timbres autocollants, 15 pages d'informations et 7 pages d'astuces et de jeux.

Les feuillets de timbres autocollants détachables sont composés des timbres :
La quetsche d'Alsace et La mirabelle de Lorraine
Le bouleau du Centre et L'ophrys abeille de Champagne-Ardenne
Le lys de Paris et La jacinthe des bois d'Ile-de-France
L'ajonc de Bretagne et Le muguet des Pays de la Loire
La pomme de Basse-Normandie et Le hêtre de Haute-Normandie
La rose de Picardie et La pomme de terre du Nord Pas-de-Calais

et de recettes, voilà pourquoi on en parle ici. Je vous laisse les découvrir.

samedi 16 mai 2009

Les mots toqués de Françoise Laurent et Valérie Dumas

Le Mot de l'éditeur :
À l’heure du goûter quand la cloche a sonné j’adore me régaler d’une tasse de thé avec du pain beurré.
Mon ami Nicolas préfère le chocolat...
Pour la belle Nicole ce sera un grand bol de café pris au vol...
La lutine Aglaë déguste un verre de lait
Enfin il y a Lili... elle dit toujours merci car elle est fort polie.
À l’heure du goûter quand la cloche a sonné festin des écoliers on fait ce qu’il nous plaît ! Chaud devant ! Voici le grand cortège des aliments ! Bagarreurs, charmeurs, pleurnicheurs, ergoteurs, baratineurs, boudeurs, rieurs, ces mets-là sont dans tous leurs états et en font tout un plat !

AU MENU, une belle pagaille chez les volailles, l’incroyable mixture du grand sorcier Arthur, le désarroi d’un navet éconduit par sa bien-aimée, la rude leçon d’un saucisson en pleine parade de séduction, les doux rêves de voyage d’un crottin des alpages, les caquettages d’un plat de pâtes bien peu sages, les pleurs d’une tarte aux pommes qui manque son effet malgré tous ses apprêts... et en guise de dessert, le coup-de-foudre d’un chocolat et d’une madeleine en pleine mer.
Foi d’épinoche, ces mets-là n’ont pas la langue dans leur poche !
Et pourvu qu’on les dote d’une voix, il s’en donne à coeur-joie !
A parler comme nous ils nous parlent de nous.
Et à les écouter... on en mangerait !
Tant il est vrai qu’aimer la diversité commence dans une assiette et se prolonge autour de l’assiette.
Deux chefs étoilés ont mis les mains à la pâte et les pieds dans le plat pour nous concocter un livre aux saveurs aigres-douces. Le secret de cette recette étonnante et détonnante ? Un nuage de poésie, un sachet de couleurs chatoyantes, quelques grains de folie, le tout saupoudré d’une bonne dose d’humour.

Françoise Laurent
Romancière, institutrice, anime régulièrement des ateliers d'écriture.
Premier Album aux Editions du Ricochet : La Colère d’Albert avec Pascal Vilcollet.

Valérie Dumas
Peintre. A publié chez La Renarde rouge et Lettr’ ange. Au Ricochet : Mine de Trombines avec Myriam Picard, et Dans le Jardin des reines avec Jean-Pierre Blanpain.

jeudi 14 mai 2009

Petit service - entre fourchettes et couteaux




Voici un petit exercice de broderie facile et pas lassant du tout, à réaliser partout où l'on va.

Quelques serviettes blanches en coton, du fil de couleur en lin ou en coton ... et file l'aiguille, pour réaliser ce petit service de table pour tous les jours.

J'ai dessiné sur du papier de soie les modèles de couverts de styles complètement différents, mais de taille identique, pour garder une certaine harmonie.
J'ai reporté les dessins sur le coton et brodé le tout au fil de lin DMC.

A suivre la nappe ... !